Maison bioclimatique européenne

La maison bioclimatique européenne peut-elle exister ? De nombreuses personnes pensent qu’il est possible de dessiner une maison universelle bioclimatique pour l’Europe, sur la base des données climatiques moyennées. Est-ce réalisable ? Cet article a pour objectif de lister les points communs qui permettent de penser qu’une telle réalisation est possible et les points divergents qui nous permettent de dire que c’est une approche sans doute trop simpliste.

Maison bioclimatique européenne : Points communs

L’Europe se situe dans l’hémisphère Nord et tous les pays ont quatre saisons : hiver, printemps, été et automne. A partir de là, on peut en effet constater quelques besoins en commun : Le besoin à la fois de rafraîchir en été et de chauffer en hiver Une orientation optimale commune (le sud) et des stratégies pour ses protections solaires communes (avancée de toiture) car le soleil en hiver est plus bas qu’en été.

Maison bioclimatique européenne- points divergents

D’autre part, il est rare de concevoir une maison bioclimatique sur la base des données moyennées sur l’année. En effet, il est bon usage de se servir des températures et conditions extrêmes dans l’année pour obtenir de meilleurs résultats : Le jour le plus chaude de l’année Le jour le plus froid dans l’année Le jour avec le plus de pluie, ou alors le plus sec de l’année Le jour avec une radiation solaire directe la plus forte etc etc L’utilisation de ces données part du principe que si la maison arrive à une performance correcte dans ces conditions extrêmes, elle se comportera encore mieux le reste de l’année.

Trouver des professionnels pour faire construire sa maison familiale bioclimatique - demande de devis en ligne

Maison bioclimatique européenne- différences climatiques

Selon la classification climatique de Koppen Geisen, souvent utilisée pour la conception bioclimatique, le continent Europe présente plus de 7 à 8 climats différents. Certains de ces climats présentent une difficulté particulière pour le chauffage en hiver, alors que d’autres nécessitent un rafraîchissement important en été avec un hiver plus clément. Certaines régions ont une quantité de pluie au mètre carré beaucoup plus importante qui encourage des stratégies de conception de la maison différentes. De plus, d’un point de vue économique, le niveau de développement et de l’industrialisation, ainsi que l’aisance de la population ne sont pas au même niveau.

Maison bioclimatique européenne- conclusion

Dans ce sen, en conclusion, s’il n’est pas impossible de créer un modèle de maison bioclimatique universelle, il sera détourné en réalité : En au moins 5 modèles de maison bioclimatiques différentes pour répondre aux particularités climatiques différentes A ces modèles vont s’ajouter des particularités pour répondre à la topologie du terrain et au micro climat, à la réglementation thermique locale et aux plans d’urbanisme locaux De plus, il faudra prendre en compte le niveau d’aisance de la population et le niveau d’industrialisation pour adapter le prix de la construction de la maison. Et pour terminer, chacun de ces modèles de maison bioclimatique régionaux devra être adapté en fonction du budget de chaque famille, de la surface à construire demandée, des préférences en termes de hauteur de la construction, nombre de niveaux et organisation des pièces. Pour terminer, il paraît peu réaliste d’espérer pouvoir créer un modèle universel de maison bioclimatique européenne.

Google+ Comments

Tagués avec : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*