Maison bioclimatique et conditions climatiques extrêmes

La maison bioclimatique est souvent conçue pour des conditions climatiques moyennes pour le climat local : température moyenne maximale en été et hiver, température moyenne minimale, moyenne de la vitesse des vents etc . Il est cependant important de prévoir des conditions extrêmes et s’assurer que la maison va apporter des conditions de confort à l’intérieur pendant ce temps. Des conditions comme par exemple une canicule au Nord de l’Europe , ou comme récemment des températures nocturnes proches du zéro à Sydney pendant la nuit et eds journées . Dans ces conditions, les habitants sont souvent désarmés  et se retrouvent à supporter des conditions difficiles en attendant que l’intempérie passe.

Lisez la suite de l’article pour savoir comment prévoir les conditions extrêmes pour un climat et comment adapter la maison si cela devait arriver :

Maison bioclimatique et conditions climatiques extrêmes – comment prévoir les conditions extrêmes ?

Maison bioclimatique

Trouver des professionnels pour faire construire sa maison familiale bioclimatique - demande de devis en ligne

pour savoir quelles sont les conditions extrêmes à prendre en compte il suffit de consulter les enregistrement de température année par année non moyennés.  Il est intéressant par exemple de noter les  températures les plus élevées et les plus basses mesurées, les vents les plus forts …

Souvent, des dispositifs bioclimatiques peuvent permettre d’améliorer le confort dans ces conditions extrêmes, sans pour autant sur-dimensionner le système de chauffage ou de climatisation pour pallier à ces conditions extrêmes. L’inertie thermique est par exemple un atout pour pallier aux conditions extrêmes parce qu’elle permet de stabiliser la température et résister aux conditions extrêmes.

Pour reprendre les deux exemples du début de l’article :

  • dans le cas d’une canicule inhabituelle au Nord de l’Europe, l’inertie thermique permet de stabiliser la température et ralentir l’accumulation et la montée de température à l’intérieur. De cette manière, il est possible d’éviter les températures  extrêmes diurnes et de rafraîchir la nuit, en attendant la fin de a période chaude inhabituelle dans des conditions qui sont si pas tout à fait confortable au moins très supportables
  • dans le deuxième cas, une période froide et sans soleil à Sydney, une ville où les maison sont peu ou pas isolées et n’ont pas de système de chauffage, l’inertie thermique est un atout également et permet de stocker les gains solaires de la journée et d’éviter de baisser la température intérieure de la maison au niveau de celle à l’extérieur

Ce ne sont bien sûr que deux exemples à titre indicatif et chaque conception de maison bioclimatique doit être réalisée en prenant en considération les conditions climatiques locales.

Google+ Comments