Les tenants et aboutissants de l’isolation thermique

Tous les foyers et aussi l’État sont préoccupés par le problème relatif à la consommation d’énergie. L’isolation thermique se trouve de ce fait au centre des discussions.

L’énergie, des enjeux planétaires

La course à l’isolation thermique répond à deux enjeux de taille. D’une part, les émissions de CO2 occasionné par les consommations énergétiques des ménages constituent une menace sérieuse pour l’environnement, car ces gaz nocifs sont désignés comme étant les premiers responsables du réchauffement climatique. D’autre part, les États s’inquiètent parce que les ressources énergétiques traditionnelles se tarissent progressivement alors que les besoins de la population ne cessent d’augmenter. Pour pallier ce phénomène, il faut diminuer les dépenses d’énergie des consommateurs.

Pourquoi isoler l’habitation ?

Le meilleur moyen de baisser la consommation énergétique des foyers est de renforcer le dispositif isolant thermique des logements. En améliorant l’isolation de l’appartement, une famille réalise d’importantes économies sur son budget et elle contribue à la préservation de l’écosystème. Les spécialistes du secteur estiment à 20,501 kilogrammes la quantité de CO2 économisée par une famille si la maison de cette dernière est parfaitement isolée. Le même foyer diminue aussi la pression qu’elle exerce sur les ressources d’énergies fossiles. Isoler revient à limiter les déperditions caloriques d’une maison. Il faut par exemple noter que 30 % des pertes thermiques interviennent au niveau des toitures, tandis que 25 % se font à travers les murs. Les fenêtres et les portes mal isolées laissent échapper 15 % de la chaleur interne des pièces d’une habitation.

Voir aussi : la ouate de cellulose pour l’isolation des combles

Trouver des professionnels pour faire construire sa maison familiale bioclimatique - demande de devis en ligne

Alléger le budget familial

Les Français sont conscients des enjeux de l’énergie et ils acceptent d’investir des sommes importantes pour renforcer le système d’isolation de leur logement. Malgré cela, la consommation d’énergie reste relativement élevée dans l’Hexagone. D’après les statistiques publiées par l’INSEE en 2007, les charges liées à l’énergie représentent 7,3 % des besoins financiers d’un foyer français. Il faut aussi savoir que 70 % des dépenses d’électricité d’une maison sont imputables aux besoins de climatisation : pour y remédier donc, il est préconisé de faire recours aux exploitations des énergies renouvelables comme la géothermie pour remplacer un chauffage classique et produire de l’eau chaude tout en réduisant les dépenses d’énergie, c’est à la fois écologique et économique.
Les dispositions prises par l’État
Au fil des années, l’État a mis en place nombre de mesures dont la finalité est de parvenir à une maîtrise des dépenses d’énergie des ménages comme le diagnostic de performance énergétique dans le cadre d’un diagnostic immobilierqui soumet les propriétaires à fournir un document avant la vente ou la mise en location de son logement. Les propriétaires français ont entendu pour la première fois parler d’isolation thermique en 1974, mais les dispositions s’y rapportant n’ont pas cessé d’évoluer. Six ans plus tard, 140 000 habitations se sont vues attribuer le label HPE – haute performance énergétique. Les normes applicables pour les équipements et les matériaux utilisés pour ces travaux sont devenues plus contraignantes. Les dispositions normatives RT ont été instaurées en 2000. Ces mêmes textes ont dû être maintes fois améliorés pour augmenter la qualité énergétique des logements.

Article invité

[sm action= »named_sr_form » form_name= »isolation_thermique »]

Google+ Comments

Publié dans Maison bioclimatique- confort Tagués avec : , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*