Inertie thermique et maison bioclimatique

Pour la maison bioclimatique, l’inertie thermique remplit la fonction de batterie d’énergie en hiver. En été, elle permet de retarder la montée de température. C’est donc un élément indispensable pour assurer le bon fonctionnement de la maison bioclimatique et réduire les besoins en énergie primaire.

Inertie thermique en hiver

En hiver on utilise l’énergie solaire pour réchauffer l’air à l’intérieur de la maison. On peut utiliser différents dispositifs, plus ou moins évolués, pour capter et diffuser l’énergie solaire.  Certains de ces dispositifs, comme la véranda solaire, utilisent l’inertie thermique. Les apports directs sont la solution la plus fréquente pour réchauffer une maison en hiver. Seulement, cette solution utilise les apports directes pour réchauffer directement l’air à l’intérieur dans la maison- sans décalage dans le temps. Cette solution présente donc plusieurs inconvénients:

  • à midi, une maison étanche à l’air et bien isolée peut être surchauffée
  • les apports solaires sont suffisants en milieu de journée mais absents le matin, le soir et la nuit

Les apports solaires ont donc une efficacité limitée. Cependant, couplés à l’inertie thermique, les apports solaires directes sont intéressants pour capter, stocker et distribuer l’énergie solaire avec un petit décalage. Un mur ou un sol en matériau lourd ( pierre, béton, terre crue ou cuite) permet d’absorber une partie de l’énergie solaire disponible aux horaires de pic, la stocker et la restituer plus tard avec quelques heures de décalage.

Trouver des professionnels pour faire construire sa maison familiale bioclimatique - demande de devis en ligne

Maison bioclimatique et inertie thermique en été

En été, l’inertie thermique de la maison bioclimatique fonctionne de la même façon- elle permet d’absorber une partie de la chaleur. La chaleur est donc absorbée par les matériaux à forte inertie pendant la journée et stockée. Ensuite, elle est distribuée avec un décalage de quelques heures- la nuit. A ce moment,  la température de l’air à l’extérieur de la maison a baissé. Il devient possible de rafraîchir la maison en ouvrant les fenêtres sur deux façades différentes, ou sur deux niveaux différents- c’est la surventilation nocturne.

Les maisons en ossature bois n’ont parfois pas suffisamment d’inertie thermique et sont facilement surchauffée en été, mais également en hiver pendant les heures avec le plus d’apports solaires directs..

Coupler l’inertie thermique avec une ventilation nocturne est une solution efficace pour rafraichir une habitation sans climatisation.

Google+ Comments

Publié dans Maison bioclimatique- confort Tagués avec : , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*